L'incroyable érable Fermer

Nancy Samson

C’est le plus bel héritage que nous lègue notre forêt, et j’en suis fière.

Portrait

Chocolatière propriétaire, Chocolaterie Samson

Elle a les yeux pétillants, remplis de passion pour son métier et ses produits. De ses débuts dans le sous-sol de sa maison au statut de première femme ambassadrice des chocolats Cacao Barry en Amérique du Nord, Nancy Samson connaît tout un parcours.

Diplômée en pâtisserie et chocolaterie de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) en 1989, Nancy Samson décide de parfaire ses compétences dans différents établissements, incluant le Citrus de Normand Laprise et plusieurs hôtels dont le Delta de Montréal, de même qu’au Jasper Park Lodge, en Alberta.

Pendant qu’elle termine ses études universitaires, elle enseigne la boulangerie-pâtisserie et trouve le temps d’installer une chocolaterie… chez elle ! Elle compte aussi parmi les fournisseurs événementiels des boulangeries Première Moisson. Après plusieurs cours de perfectionnement, elle devient la première femme ambassadrice pour la compagnie de chocolat Cacao Barry en Amérique du Nord. Elle obtient également le titre de femme Chef de l’année en 2009. C’est à Trois-Rivières en 2015 qu’elle ouvre son magasin dans une ancienne banque datant des années 20. Sa boutique est aujourd’hui considérée comme l’une des meilleures chocolateries au Québec et possiblement au Canada. La devise de Nancy est de toujours viser plus haut pour s’améliorer et d’offrir à sa clientèle une expérience gustative unique !

C’est ainsi qu’elle ne cesse de se perfectionner en faisant des stages en chocolaterie, notamment chez Philippe Urracca, le plus grand pâtissier à Gimont, en France. Depuis 2012, elle participe à des stages chez Patrick Roger, chocolatier français reconnu mondialement.

Quand elle n’est pas dans sa boutique, Nancy s’investit dans plusieurs causes sociales en créant des pièces chocolatées uniques visant à amasser de l’argent pour le Noël du Pauvre et à appuyer la cause du cancer du sein à la Saint-Valentin.

 

L’érable de Nancy

« Le premier souvenir qui me vient à l’esprit est d’abord gustatif… Lorsque j’étais enfant et que nous buvions de l’eau d’érable directement dans les chaudières avec nos mitaines pleines de glace… Ma mère était obligée de nous faire sécher tellement on avait de l’eau d’érable sur nous ! Aujourd’hui, c’est la polyvalence de l’érable que j’apprécie. On peut l’utiliser partout, même avec de la viande comme le porc. Et que dire du sirop d’érable pour agrémenter des déjeuners santé ? Ce n’est rien de compliqué : le matin dans un yogourt nature, je mets du sirop d’érable et je mélange le tout avec des amandes grillées, du chia et du chanvre.

Bref, l’érable, j’adore ! D’autant plus qu’il représente pour moi l’identité québécoise. C’est le plus bel héritage que nous lègue notre forêt, et j’en suis fière. »

Une tranche de vie… à l’érable !

« Je suis une Mauricienne pure laine. Avec mes parents, nous avons toujours eu une terre à bois, puis un chalet. En tant qu’enfants, nous avions un rêve, celui de faire vivre à mon père une expérience d’érablière. Quel plaisir d’y aller aujourd’hui en famille ! Même s’il s’agit d’une petite cabane familiale de 200 entailles, je suis en mesure de constater et d’apprécier tout le travail nécessaire pour transformer cette eau sucrée en sirop ou en tire. Qui plus est, cette transformation suppose une maîtrise du thermomètre et des conditions de salubrité très importantes. Plus que jamais, je comprends le prix des produits de l’érable, étant consciente du travail que cela représente. Tout mon respect et ma reconnaissance vont aux acériculteurs ou « sucriers », comme dirait mon père ! »

« Évidemment, parmi les nombreux produits offerts à ma boutique, la mignardise feuille d’érable (au beurre d’érable) est l’une des plus populaires. Je n’hésite pas à la faire découvrir aux touristes à la recherche de souvenirs bien de chez nous ! »

 

Recettes créées par notre ambassadrice culinaire de l’érable